Peter Pan

Peter Pan est un petit garçon qui refuse de grandir. Un jour, il rend visite à Wendy dans le cœur de Londres et la convainc de venir, avec ses frères, dans le pays imaginaire. C’est là-bas que vivent les enfants perdus, la fée clochette et le redoutable Capitaine Crochet, l’ennemi juré de Peter !

Utopia-758

L’action se déroule sur UTOPIA-758, une base interplanétaire entre Mars et Jupiter. Ancien fleuron de la recherche spatiale, elle fut abandonnée par la Terre avec ses milliers d’occupants.

Depuis, sur UTOPIA-758, le commandement originalement confié à quatre secteurs bien distincts de la recherche a volé en éclat. Un groupuscule du nom de l’OcCulte, soutenu par son armée « Les Cera-Tristis » impose une dictature qui prend racine dans les conflits et les peurs. Le Grand Néo, leur chef, contribue au pouvoir violent et malsain jetant à « l’Isolarium » toute personne susceptible de lui nuire.

Dans cette prison où les détenus sont livrés à eux-mêmes, des clans naissent et des luttes fratricides éclatent.

Un étrange personnage nous guide dans les méandres de cette histoire ; Simia, une figure de l’ancienne gouvernance, coincé entre deux réalités et devenue, aux yeux de certains rebelles, un personnage mythique sur lequel se focaliseront les espoirs de liberté.

Alice au pays des merveilles

Offrir une relecture originale d’Alice au Pays des Merveilles représente  un défi que le Collectif Io  a souhaité relever. L’originalité du spectacle réside  autant dans la forme que dans le texte. Il s’agira pour le public de suivre le spectacle au cours d’une déambulation libre ou sous la houlette d’un guide, et de découvrir des installations, des scènes jouées en boucle dans différents lieux du théâtre pour enfin s’installer dans l’auditorium  pour le tableau final.  Le texte est le fruit d’ateliers d’improvisation des jeunes comédiens amateurs du Collectif pour la déambulation et d’une adaptation inédite des derniers chapitres d’Alice, pour le final sur scène. Un spectacle qui conjugue les différents talents et pratiques artistiques de la troupe du Collectif. 

Pinocchio(s)

Geppetto est au chômage et se désespère mais  un pantin de bois désobéissant et malicieux va changer sa vie. Des parcs d’attraction aux jeux de réalité virtuelle,  Pinocchio fera des rencontres étranges et inouïes. Mais il  apprendra  à se libérer  de tous les pièges  du monde d’aujourd’hui  grâce à  une fille aux cheveux bleu nuit et à un grillon  râleur  pour devenir un petit garçon pour de vrai. 

Le Miroir d’Alice

Puisqu’Alice et ses amies n’arrivent pas à répéter leur pièce de fin d’année, elles décident de se rendre au Rocher Suspendu, dont l’atmosphère mystérieuse les aidera à se concentrer. Mais l’une des lycéennes, Paula, disparaît, victime d’un étrange sort. Alice décide alors de partir à sa recherche et sa quête la conduira dans le Monde du Miroir, avec un lapin blanc pour guide…  

Avec cette relecture très libre du célèbre texte de Lewis Carroll, Brigitte Macadré nous entraîne dans une course fantasmagorique sur les traces de l’enfance perdue, sur une musique de Thomas Nguyen. Dans un monde régi par les loi du non-sens, Alice se retrouve confrontée à de nombreuses épreuves où le réel se confond avec son double : un labyrinthe kafkaïen comme chemin initiatique, un échiquier symbolisant la prise de contrôle sur elle-même et une partie de cache-cache avec son enfance.  

La Tranchée des Berlingots

Quatre saisons dans les tranchées, été, automne, hiver et printemps. Chaque saison sera représentée par un évènement marquant, duquel le lecteur/ poilu s’évadera grâce à la lecture – soit de poème, de conte, de faits divers lus dans un quotidien, de lettre reçue de l’arrière ou de lettre trouvée sur un mort… – et qui le transportera dans un ailleurs imaginaire, qui lui permet de durer, d’envisager un retour possible vers les siens, de s’oublier soi-même dans la réalité horrible de la guerre.

Par exemple, la vision d’une aile d’avion dans un arbre déchiqueté associée à une lecture lui permettra d’imaginer une rencontre avec l’aviateur ennemi, lui-même homme, mari, père, frère, etc.

Ou encore, pendant une nuit de garde, la vision de feux follets associée à un conte fait apparaître un univers magique. Ou encore, la présence consolante d’une infirmière dans une ambulance fixe ou mobile pendant une maladie associée à sa lecture à haute voix d’un poème le fait délirer à un nouveau monde futur. Enfin, les lettres qu’il pourrait écrire à un enfant à l’arrière donneraient une image non pas atténuée de la guerre, mais distanciée par l’écriture.